Rien qu a voire qui qui pointe son nez pour replacer “celui dont le celeste etre ne peut etre nomme a sa juste valeur”, ca me coupe l appetit.

Ras le bol de la politique mediatique statistique de l ombre qui nous dit  quelles celebritees on aiment .

De la trompette mere fouettard, a l eminence grise des midinettes, BEURK!

Advertisements