Je ne suis pas sur la plus part de ces obgligations a etre. Je n ai meme pas un de ces nouveaux objets soi-disants necessaires, meme pas un telephone portable, ni un four a micro onde et je continue a ecrire de veritables lettres et a lire des livres imprimes…et parfois, souvent meme, j aime un certaine solitude de moi meme a moi meme. Etant sujet a la telepathie, suis je jamais veritablement seule surtout dans la nature, …nous some interconnectes de toute facon, de facon bien polie par nos coeurs . Je me demande meme souvent ce que je fais ici a ecrire mes textes dans le vent du desert . J ai rencontre des nouveaux amis, qui sont venus rejoindre le jardin de veritables amis que j avais construit au long de ma vie. J ai aussi vu la montagne de platitudes narcissiques, de faire valoir mercantil, et que la pensee clichee repetee par milles voix reste dangereusement insipide. Est que nous nourissons un instrument capitaliste, ou est ce qu il peut nous nourir. Et si la peur d etre mal vu du systeme, pointait vers un systeme dehumanise? Et si la protection de la libre pensee etait un bien democratique a preserver non seulment sur ce media? et si le prive etait meme en danger sur la place publique?. A nous de faire la difference et l utilisation creative et solidaire au dela des avidites de control sur l humanite de petits esprits . Et biensur…une vie riche, ne se limite pas a un instrument qui use beaucoup de resources pour peu de veritable changement dans les tetes et les societes.Et biensur cette realite est aussi reelle que toute autre et nous restons nous meme en chaque instant, partout

Advertisements