Qui sont ces gens, qu une statistique affirme etre les heros probables de nos faveurs electorales?

Qui sont ces groupes de pressions qui instrumentent les medias pour nous dire ce que nous pensons guere?

Quelle idee du social, represente ces non debats de fond, ces gueguerres carrieristes, ces eminenses grises, ces celebrites lobbyistes, ces petits arrangements entre mauvais amis, ces habitudes du pouvoir privilegie, ces faux discours de non position, ces divisions pour la meme cause de non changement de systeme?

Et si notre sens democratique nous inspire en realite, une nouvelle revolution?

Advertisements